MÉTIERS >
La démolition mécanique
 

La démolition mécanique



Les outils couramment utilisés sont des mini-engins, des porte-outils inférieurs à 5 tonnes, et d’autres engins porte-outils de taille supérieure. A l'aide du godet d'une pelle, le conducteur de la pelle utilise le godet de son engin pour abattre la construction. Il peut agir par poussée, par traction, par choc.

La technique de démolition à l'aide du godet d'un chargeur ou de la lame d'un bouteur (par poussée ou par traction) est limitée à la démolition d'ouvrages de faible hauteur, inférieure à 3 mètres.

Le godet peut être remplacé par un croc.

La démolition par chocs au brise-roche hydraulique sur pelle ou sur porteurs est utilisée pour la démolition de maçonnerie très compacte de bétons.

La démolition à la pince (à béton ou à ferraille) sur pelle hydraulique est de plus en plus utilisée en site urbain. Cette technique permet une réduction du bruit, aux abords des chantiers.

A certaines hauteurs de bâtiments, les caractéristiques techniques des pelles de démolition ne sont plus suffisantes. Il convient donc de trouver une alternative technique. La plus fréquemment utilisée est l’écrêtage. Ces travaux, consistant à démolir par petits morceaux les étages supérieurs des immeubles, sont réalisés à l’aide de mini-engins hissés sur les toitures. La démolition s’effectue ensuite de la même manière, d’étage en étage jusqu’au niveau désiré, c’est-à-dire jusqu’à ce que la partie haute du bâtiment puisse être atteinte en toute sécurité par une pelle hydraulique en long bras.